LES CALANQUES INDUSTRIELLES 
DE MARSEILLE ET LEURS POLLUTIONS

Une histoire au présent
 

Sous la direction de Xavier Daumalin & d'Isabelle Laffont-Schwob 

 

 

24 cm x 28 cm, relié, 336 pages, septembre 2016
Plus d'une centaine d'illustrations
Ouvrage bilingue français-anglais


Prix public 35 euros
ISBN :
978-2-918582-27-4

 

On s’y baigne, on vient y déguster les poissons et les crustacés de la Méditerranée, on y pratique la randonnée, l’escalade, la plongée ou la plaisance et on aimerait parfois y posséder un cabanon pour pouvoir profiter pleinement de la douceur des nuits d’été : à n’en pas douter, les calanques font rêver… Au-delà de la carte postale, ce site a une histoire complexe qui pèse sur son présent et son avenir. Considéré comme un «bout du monde» aux marges d’une cité portuaire de dimension mondiale avant de devenir, en 2012, la porte d’entrée d’un parc national destiné à accueillir des milliers de touristes, cet espace a longtemps été un lieu de relégation des industries les plus polluantes. C’est cette histoire méconnue, dont l’héritage est aujourd’hui si lourd à porter, que nous avons choisi d’évoquer à travers une approche résolument interdisciplinaire, associant étroitement sciences sociales et sciences de la nature, pour tendre vers une vision globale, base d’une réflexion sur la gestion des sites pollués sur le littoral Méditerranéen.

 

> Commandez

> en savoir +


 

 

UNE HISTOIRE DU SKI
Aluminium, gens de glisse et "coopétition"
 

par Franck Cochoy 

 

 

28 cm x 24 cm, relié, 256 pages, décembre 2015
Près de 200 illustrations

 

Prix public 35 euros
ISBN :
978-2-918582-25-0

 

Ce livre raconte l’histoire du ski contemporain à partir de l’histoire d’un ski, le ski en aluminium. Cette histoire commence au lendemain de la Première Guerre mondiale lorsque les industriels de l’aluminium, à la recherche de nouveaux marchés, s’intéressent à la société des loisirs et y rencontrent un de ses objets «phare» : le ski. Elle connaît son apogée dans les années 1960 avec comme acteurs principaux les marques Dynastar, Rossignol, Head ou Aluflex et les champions Émile Allais, James Couttet ou Jean Vuarnet qui sont les ambassadeurs du ski métallique… en aluminium. Par la suite, d’autres matériaux viennent s’associer ou se substituer, dans un mouvement de «coopétition» (coopération et compétition), au métal léger qui a néanmoins permis l’émergence des skis «composites» d’aujourd’hui. C’est ainsi une histoire emblématique que relate l’auteur car le ski en aluminium constitue en quelque sorte le chaînon manquant entre le ski en bois des origines et le ski actuel d’essence «composite»... 


  Commandez


> en savoir +

 

 
© REF.2C : Recherche Édition Formation - Conseils et Conception


> Retour